zaroff-couvMa critique de la bande dessinée Zaroff est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Considéré comme l’un des plus grands chasseurs au monde, il y a belle lurette que Nikolaï Zaroff ne trouve ni défi ni satisfaction à se mesurer au gibier « conventionnel ». Voilà pourquoi, après avoir fui la révolution bolchévique, l’aristocrate a transformé une petite île isolée du Pacifique en véritable piège, provoquant des naufrages à répétition le long des côtes et traquant les survivants ayant le malheur de s’y échouer. Depuis que l’une de ses proies est parvenue à s’enfuir il y a maintenant trois mois, le Russe est un homme brisé, qui n’a plus goût à rien, mais lorsque Fiona Flanagan, le fille d’une de ses victimes, débarque sur l’île en compagnie de fiers-à-bras de la mafia avec la ferme intention de venger son père, les instincts de Zaroff remonteront rapidement à la surface, même s’il se trouve cette fois-ci dans la situation peu enviable du chassé.

Lire la critique complète ici.