fille-de-vercingetorix-couvMa critique de La Fille de Vercingétorix, le 38ème tome d’Astérix, est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Juste avant de se rendre à César lors de la cuisante défaite d’Alésia, Vercingétorix remit son torque à sa fille Adrénaline, l’enjoignant de toujours rester libre et de résister en son nom. Redoutant que le collier du plus célèbre des combattants gaulois ne serve d’emblème à de nouvelles révoltes, les Romains pourchassent la jeune femme sans relâche depuis ce temps. Chargés de sa protection, les chefs arvernes Ipocalorix et Monolitix décident qu’elle sera davantage en sécurité en Bretagne, mais avant de partir à la recherche d’un navire pouvant traverser la Manche, ils confient Adrénaline aux bons soins d’un village en Armorique résistant toujours à l’envahisseur. Si Astérix et Obélix ont vécu d’innombrables aventures et affronté de terribles dangers par le passé, rien ne les a préparés à assumer la garde d’une adolescente rebelle qui a la fâcheuse manie de fuguer.

Lire la critique complète ici.