motherless-brooklyn-blu-rayMa critique du film Motherless Brooklyn est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

New York, 1957. Atteint de la maladie de Gilles de La Tourette, Lionel Essorg n’est pas un détective comme les autres. Être constamment secoué de spasmes et de tics nerveux, sans oublier cette incontrôlable manie le poussant à vociférer de bien étranges phrases à tout bout de champ, ne facilite ni la filature ni l’infiltration, mais l’homme, que la plupart surnomment « Freakshow », possède également une mémoire photographique, un atout de taille pour un limier. Lorsque celui qui lui a donné une chance en l’embauchant à l’agence L&L, Frank Minna, est abattu dans des circonstances nébuleuses, Lionel cherche à venger la mort de son mentor et ami, mais son enquête le plongera au cœur des tensions raciales de l’époque, sur les traces de Moses Randolph, le puissant Commissaire du Borough Authority contrôlant la construction et le développement urbain à Brooklyn.

Lire la critique complète ici.