ford-v-ferrari-bluMa critique du film Ford v Ferrari est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Non content de rejeter l’offre d’achat faite par la Ford Motor Company en 1963, Enzo Ferrari invita le géant américain à « continuer à fabriquer des voitures laides dans ses usines laides » et insulta Henry Ford II au passage, en déclarant qu’il ne possédait vraiment pas l’étoffe de son père. Piqué au vif, ce dernier décide alors de fonder sa propre écurie, et de faire mordre la poussière à Ferrari en leur ravissant la première place aux 24 Heures du Mans. Carroll Shelby, le seul Américain ayant remporté la course, et son ami Ken Miles, un pilote plutôt caractériel, sont recrutés pour concevoir un bolide encore plus rapide que ceux du célèbre fabricant italien, mais ils devront malheureusement composer avec le corporatisme des cadres de Ford, qui ne cesseront de leur mettre des bâtons dans les roues.

Lire la critique complète ici.