undertaker-t5-couvMa critique du cinquième tome de la bande dessinée Undertaker est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Recherché pour des meurtres qu’il aurait commis à la fin de la guerre de Sécession, Lance Strikland s’est inventé une nouvelle identité et une nouvelle vie, et sous le nom de Jonas Crow, il exerce désormais le métier de croque-mort itinérant, se déplaçant d’une ville à l’autre pour rendre les cadavres présentables, fabriquer les cercueils, et creuser les trous pour les enterrer. De passage en Arizona, il tombe sur Sid Beauchamp, un ancien comparse travaillant maintenant pour la propriétaire de la plus grosse compagnie de diligences de l’État, et dont le fils Caleb, enlevé et torturé par les Apaches, serait mort dans une fusillade. Jonas accepte, un peu à contrecœur, d’aider son vieil ami à rapatrier la dépouille afin que sa mère puisse lui offrir des funérailles chrétiennes, mais il est loin de se douter que cette excursion en territoire Chiricahuas lui fera côtoyer la mort d’encore plus près que d’habitude.

Lire la critique complète ici.