la-peau-de-lours-t2-couvMa critique du deuxième tome de La Peau de l’ours est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Lors d’un paisible pique-nique à Spiagge à la fin du mois d’août, Andrea Montale, âgé d’à peine quinze ans, assiste impuissant au meurtre sauvage de son père et au viol de sa mère, qui se suicide quelques instants après en se jetant du haut de la falaise. L’adolescent est alors recueilli par le seigneur Damiani, un homme qui se présente comme un lointain cousin de son père, mais qui est en fait un criminel redouté, mieux connu sous le nom de Don Orso. Tandis que le mafioso l’accueille au sein de sa famille et lui enseigne toutes les nuances de la violence afin d’en faire un « virtuose de la gâchette », Andrea tombe amoureux d’Aurelio, le fils de Don Orso. Dans l’Italie des années 1930, l’orphelin devra tout mettre en œuvre pour dissimuler cette liaison homosexuelle, mais il finira par constater qu’il n’est pas le seul à cacher un terrible secret, dont la découverte pourrait s’avérer fatale…

Lire la critique complète ici.