solenopedie-couvMa critique du livre Sôlénopédie est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Publié en 1838, soit vingt ans après le Frankenstein de Mary Shelley, Sôlénopédie (une dénomination tirée de deux mots grecs qui veulent dire tuyau et éducation, c’est-à-dire éducation par le moyen des tuyaux) est un bien étrange ouvrage, largement tombé dans l’oubli avec le temps. Les dérives potentielles des percées technologiques et des avancées scientifiques ont souvent nourri l’imagination des romanciers d’anticipation, et ici, c’est la phrénologie, une théorie de la « physiologie intellectuelle » voulant que les bosses du crâne des êtres humains reflètent leur caractère et fort populaire à l’époque, qui sert de point de départ au récit.

Lire la critique complète ici.