shaolin-cowboy-couv-344x500Ma critique de la bande dessinée The Shaolin Cowboy est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

« Quelque part au milieu de nulle part, un jour avant hier et une semaine avant demain ». C’est sur cette phrase énigmatique que s’ouvre The Shaolin Cowboy, une bande dessinée complètement délirante dont il n’est vraiment pas évident de résumer l’intrigue. Pendant près de 200 pages, on assiste à la traversée du désert d’un homme bedonnant qui semble assez inoffensif de prime abord, mais se révèle une véritable machine à tuer. Sans plus d’explications ou de contexte, le Cowboy asiatique se retrouvera au cœur d’une baston épique où, maniant avec autant d’adresse le sabre, le fusil, les nunchakus ou la scie mécanique, il règlera leur compte à une centaine d’individus qu’il a déjà combattus dans le passé, à un crabe excellant dans l’art du jiu-jitsu qui cherche à venger les membres de sa famille mangés par le héros dans un buffet à volonté, ainsi qu’à trois démons anciens veillant sur un bébé aux mains ensanglantées ne cessant de répéter « À moi! », avant d’être avalé vivant par un gigantesque dinosaure portant une cité entière sur son dos. Hein?

Lire la critique complète ici.