mafalda-couvMa critique de l’album Mafalda – Intégrale est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

J’ai toujours eu un énorme faible pour Mafalda. Comment ne pas succomber aux charmes de cette fillette de six ans aimant les Beatles, les droits de l’homme et la démocratie autant qu’elle déteste la guerre, l’injustice, et surtout, la soupe, sans oublier ses amis, parmi lesquels Felipe, un garçon angoissé raffolant de bandes dessinées, Susanita, une bourgeoise snob ne pensant qu’au mariage, le très terre-à-terre Miguelito, Liberté, une révolutionnaire en herbe, ou Manolito, qui a déjà l’âme d’un commerçant et passe son temps à faire de la réclame pour la boutique de son père? Entre 1964, année où la série a vu le jour, et 1973, moment où elle a pris fin, Joaquín Salvador Lavado Tejón, mieux connu sous le pseudonyme de Quino, a pondu plus de 1900 « strips » mettant en vedette la sympathique bande, et on peut tous les retrouver dans Mafalda – Intégrale, une splendide brique de près de 700 pages.

Lire la critique complète ici.