hella-hellboyz-couvMa critique de la bande dessinée Hella & les Hellboyz est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Depuis sa construction à la fin du 19e siècle, les suicides, assassinats, disparitions et incendies suspects se sont multipliés dans la maison du 21 rue Duroc, si bien que la résidence, abandonnée depuis plusieurs années, est maintenant considérée hantée. Un soir, après avoir vandalisé la voiture de son professeur de maths, Keiran, un adolescent rebelle, se réfugie dans la sinistre bâtisse afin d’échapper aux policiers. Inquiète de ne plus avoir de nouvelles de son copain, la jeune Hella décide alors de s’y aventurer, malgré toutes les légendes urbaines voulant que ceux qui pénètrent à l’intérieur n’en ressortent jamais. À sa grande surprise, elle découvre que l’endroit semble agir comme un portal, menant directement au cœur des limbes. N’écoutant que son courage, elle s’engage alors en ce lieu de perdition dans l’espoir de retrouver son petit ami, mais sera-t-elle condamnée, comme tous les autres avant elle, à devenir éternellement prisonnière de ce manoir maudit?

Lire la critique complète ici.