jukebox-motel-couvMa critique de l’album Jukebox Motel est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Né à Grondines au Québec en 1941, Thomas James Shaper est le fils du premier producteur de fraises de la province. À l’âge de 24 ans, il refuse de reprendre les rênes de l’entreprise familiale et, au grand dam de son père, part à New York pour faire les Beaux-Arts. Une fois ses cours terminés, il crée son propre style, le « stick painting », mélange de collages et de peinture, mais la reconnaissance se fait attendre. En août 1967, persuadé qu’il est nul, il s’apprête à abandonner ce métier pour de bon lorsque, dans un accès de rage, il fout en l’air son atelier, lançant ses pots de peinture un peu partout. Dans son acte de destruction, il donne naissance à une toile inattendue, qui attire l’œil d’Andy Warhol. Rebaptisé Robert Fury, le peintre reçoit alors une grosse avance pour créer dix autres tableaux dans la même veine.

Lire la critique complète ici.