yojimbot-couvMa critique de l’album Yojimbot est maintenant disponible sur Pieuvre.ca.

Après avoir fui le Terminal, le dernier refuge des humains, la première chose que Hideo et son fils Hiro découvrent, c’est que, contrairement à ce qu’on leur a laissé croire, l’air à l’extérieur n’est pas contaminé. Pris en chasse par l’escouade du commandant Kozuki, les deux fuyards sont rapidement encerclés par les soldats à leurs trousses. Puisqu’ils ne semblent détenir aucune information sur une mystérieuse personne connue seulement sous le nom de « l’ayant droit », un individu activement recherché par les forces de l’ordre, les militaires abattent froidement Hideo sous les yeux de son fils. Ils s’apprêtent à tuer ce dernier, lorsque des androïdes vêtus comme des samouraïs de l’ancien temps et armés de katanas s’interposent, et les éliminent. Désormais seul au monde, l’orphelin fera comprendre à ses protecteurs métalliques qu’il cherche à atteindre la tour numéro quatre, où l’attendent des amis de son père. En compagnie de ces trois robots muets, qu’il baptisera Sheru, Bakudan et Kombini, Hiro entreprendra un long périple à travers un Japon post-apocalyptique.

Lire la critique complète ici.